Planter des arbres fruitiers selon le climat de sa région

Que l’on possède un grand jardin, un simple petit carré de verdure ou même juste un balcon, il y a forcément un arbre fruitier à planter. Arbre à pépins ou à noyaux, arbustes, choisissez les variétés d’arbres fruitiers en région adaptée.
À l’exception, des fruitiers qui craignent le gel et qui sont donc réservés au pourtour méditerranéen, la plupart des espèces peuvent s’acclimater partout en France. Seules les régions de montagne obligent à choisir des espèces d’arbres à fruits plus spécifiques, sinon les fruitiers vivent bien à peu près partout.
Vous sélectionnerez vos arbres selon les fruits que vous souhaitez cultiver, bien sûr, mais aussi la forme des variétés et leur taille. Pensez que si vos arbres ne sont pas autofertiles, vous devrez avoir au moins deux arbres pour assurer la pollinisation et donc la fructification.

Choisir un arbre fruitier selon le climat de sa région

Du nord au sud de la France, les différents climats sont plutôt tempérés. À l’exception des zones de montagne où l’altitude peut compromettre les résultats d’une plantation de fruitiers, la plupart des espèces peuvent croître dans nos climats.
En effet, une floraison précoce en période de froid annulerait la récolte. En région méditerranéenne, on privilégiera une plantation à mi-ombre et à l’abri pour les espèces comme le cognassier qui craint le vent.
Au nord de la Loire, les arbres fruitiers comme le pêcher ou l’abricotier pourront trouver leur place devant un mur exposé au sud, à l’abri des vents froids. Plus que les températures hivernales, ces espèces du Midi craignent les gelées printanières qui ruinent leur floraison.

Les arbres fruitiers en région tempérée : des variétés de fruits très variées

Les périodes de floraison des fruitiers dépendent de chaque variété. Ainsi, les plantes un peu frileuses comme le pêcher trouveront leur place même dans le Nord si vous sélectionnez une variété tardive.
Protégés des vents froids, vous les planterez au soleil. Évitez les plantes de haute tige qui ont besoin de beaucoup d’espace et pourront difficilement être protégées.
Une variété de fruitiers comme l’amandier fleurissant tout au début du printemps sera réservée au sud de la Loire. On choisira dans ce cas la variété la plus tardive pour bénéficier d’une récolte de fruits juteux et à la chair sucrée et parfumée.
Selon la nature de votre sol, préférez la variété qui sera la mieux adaptée. Rendez-vous chez un pépiniériste local pour obtenir des renseignements de première main.
Si vous le souhaitez, vous trouverez des variétés anciennes issues de votre région qui seront plus à même de s’y plaire. Il existe par exemple des pommiers anciens dans la plupart des régions.

Les arbres fruitiers en montagne : l’altitude qui retarde les périodes de floraison et de fructification

De belles récoltes en montagne sont aussi valables pour les arbres fruitiers. Vous choisirez des arbres parmi les espèces suivantes :

  • pommier ;
  • cerisier ;
  • prunier (reine-claude ou mirabelle) ;
  • poirier.
  • cognassier ;
  • châtaigner ;
  • noisetier ;
  • noyer.

Choisissez plutôt des arbres en demi-tige pour une récolte plus facile. Ici, les variétés tardives sont la norme et les espèces les plus sensibles au froid seront placées plein sud. Ne vous privez pas d’une belle pomme cueillie à même le pommier ou d’un bouquet de cerises rouges à croquer à pleines dents.
En cas de neige, on aura prévu de solides tuteurs pour soutenir la tige des arbres et on protégera d’un voile de protection les fleurs du début de la saison. Un degré de plus sous la protection d’un voile peut faire la différence : obtenir une récolte ou aucun fruit.

Les fruitiers en méditerranée : le verger du bord de mer

En France, toutes les régions de bord de mer peuvent être plantées de fruitiers qui craignent le froid. Si la Normandie ou la Bretagne sont peu propices à la culture des orangers qui peineront à mûrir, en revanche, les zones côtières plus au sud sont parfaitement adaptées à la culture d’arbres fruitiers sensibles au froid.
Si vous disposez de beaucoup de place, vous pouvez cultiver vos fruitiers dans un verger. En diversifiant les espèces et les variétés, vous vous assurerez une récolte de fruits de qualité jusqu’à la fin de l’automne.
Et pour l’esthétique, pourquoi ne pas profiter de ces arbres pour faire grimper des rosiers lianes qui apporteront une floraison supplémentaire ?
Si la place est comptée, tournez-vous vers une variété autofertile qui ne nécessitera qu’un seul arbre pour produire des fruits.
Le pourtour méditerranéen est le verger de la France. C’est là que le premier cerisier fleurit et que les arbres demandant beaucoup de soleil peuvent produire un fruit à la chair juteuse et la saveur sucrée.

  • pêcher ;
  • abricotier ;
  • oranger ;
  • citronnier ;
  • pommiers ;
  • poirier ;
  • amandier.

Tous les arbres de cette liste trouvent leur place sur le sol du sud de la France. Dès les derniers frimas, l’amandier sort ses premières fleurs pour une succession de floraisons et de récoltes de fruits.
Quoi de meilleur que la première cerise bien rouge, la pomme juteuse, la reine-claude sucrée ou la mirabelle de couleur jaune doré ?

Les alternatives aux arbres fruitiers classiques : le fruit rouge plutôt que les pommes

Le verger ne doit pas se tourner uniquement vers les arbres sur tige, il peut également accueillir des arbustes, plantes basses ou grimpantes.
Faites place aux :

  • fraises ;
  • framboises ;
  • groseilles ;
  • cassis ;
  • vignes.

Tous ces petits fruits sont non seulement faciles à cultiver, mais ne nécessitent qu’une simple taille et peuvent être plantés partout.

Agrémentez de fleurs vos arbres fruitiers en région, notamment de rosiers. Ainsi, la culture de rosiers prévient du mildiou ou de l’oïdium, car les rosiers y sont particulièrement sensibles. De plus, rosiers modernes et vigne partagent la même technique de taille.

Paysagiste en France : conseils en jardinage