La récupération d’eau de pluie pour arroser son jardin

L’eau de pluie, précieuse et économique… En tant que consommateurs, nous prenons de plus en plus conscience des enjeux écologiques pour la préservation de l’environnement.

Pour appréhender l’avenir plus sereinement, il est important d’agir dès aujourd’hui. Ainsi, afin de protéger notre si belle planète, quelques gestes simples sont indispensables.
Pour cela, nous devrions tous essayer de réduire notre consommation d’eau ou de trouver des alternatives pour irriguer nos extérieurs.

En été, nos plantes et fleurs ont besoin d’hydratation et cela se ressent sur la facture d’eau. Entre les jeux d’eau des enfants et certaines pertes (fuites ou autres), vous voyez vos dépenses augmenter considérablement? Alors pour remédier à ça, nous vous exposons dans cet article le concept de la récupération de l’eau de pluie pour arroser ses espaces verts.

Collecter les eaux pluviales pour arroser ses plantes, une résolution tournée vers l’avenir !

Récupérer l’eau de pluie contribue à préserver les ressources en eau potable et permet logiquement de réaliser des économies notables.
Cette eau ; plus pure lorsque filtrée ; pourra alors être mise à profit pour arroser votre jardin et les plantes de votre potager? et plus encore.

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Il est possible de collecter les eaux de pluie dans un récupérateur d’eau, qui s’assimile à une citerne. La capacité d’un récupérateur peut aller de 200 à 10 000 litres selon les modèles (à choisir en fonction du nombre de personnes dans le foyer ainsi que de l’utilisation que vous souhaitez en faire). (source : https://www.youtube.com/watch?v=yIj7lfrHhug)
Par contre, si vous souhaitez uniquement vous servir de l’eau pour arroser les fleurs de votre jardin, une simple cuve est suffisante.

Comment cela fonctionne ?

La pluie qui tombe sur le toit est amenée vers les gouttières qui sont reliées à une ou plusieurs cuves grâce à un collecteur (muni d’un filtre, il empêchera le passage d’impuretés). Pour éviter que certains débris (feuilles, etc.) ne viennent encrasser l’eau , vous pouvez placer une petite grille (aussi appelée crapaudine) sur la descente de la gouttière. Celle-ci effectue un premier filtrage et préserve la qualité de l’eau.
Pour des questions pratiques et d’hygiène, optez plutôt pour un modèle de cuve muni d’un couvercle. Vous éviterez ainsi la prolifération d’insectes ainsi que la fermentation d’éventuels débris.

Récupérer les eaux pluviales? Pour quelles utilisations ?

L’eau de pluie que vous allez collecter va évidemment pouvoir servir pour arroser votre jardin mais celle-ci pourra être utilisée pour différentes autres tâches, comme :

  • le lavage de votre voiture
  • le remplissage de la piscine
  • certains usages domestiques : afin de laver ses sols ou de faire fonctionner la machine à laver ou les toilettes par exemple

Conseil malin

Si vous souhaitez utiliser l’eau de pluie à des fins domestiques, vous pourrez opter pour une cuve de grande contenance (jusqu’à 10 000 litres), généralement enterrée. Cette dernière est munie d’une pompe pour amener l’eau jusque dans la maison.
Côté chiffre? Sachez que jusqu’à 50 % de l’eau que nous utilisons dans nos maisons peut être remplacée par l’eau de pluie. (source : https://www.consoglobe.com/nombreux-usages-eau-pluie-3903-cg)

Attention

Assurez-vous aussi que toutes les conditions soient réunies pour que vous puissiez récupérer les eaux pluviales : nature de la couverture de votre toiture, surface suffisante, etc.
Afin d’éviter tout souci, veillez à ne pas utiliser l’eau collectée sur les toits accessibles ou contenant de l’amiante ou du plomb.
Pour maintenir votre équipement en bon état, pensez également à vider et à nettoyer le récupérateur avant l’hiver. L’eau pourrait effectivement geler et fendre le matériel.

Vous aussi réalisez des économies avec la récupération de l’eau de pluie ! Cette solution connaît un succès grandissant? Et pour cause ! Elle offre de nombreux avantages et vous permettra de voir fleurir vos plantes en toute tranquillité, sans toucher au robinet d’eau.

En savoir plus

Arroser son jardin manuellement ou automatiquement ?