Quelle technique d’élagage utiliser pour entretenir votre arbre ?

Vos arbres et arbustes font la fierté de votre jardin quand ils sont sains. Élaguer un arbre assure sa santé, et c’est également une obligation légale qui incombe à tout propriétaire. Encore faut-il connaître la bonne technique d’élagage pour éviter un massacre à la tronçonneuse.
Couper des branches ou un tronc comporte des risques, surtout en hauteur. L’intervention d’un élagueur professionnel est recommandée, et parfois obligatoire, notamment en cas d’abattage. Pour garantir votre sécurité lors de travaux d’élagage, le bon matériel et un équipement de protection individuelle (EPI) sont indispensables.
Quand utiliser la taille raisonnée ou la taille sévère de vos arbres ? Vous saurez tout sur les différentes techniques d’élagage.

Tout ce qu’il faut savoir avant d’élaguer un arbre

Qu’est-ce que l’élagage ? Les arbres, comme tout être vivant, ont besoin d’être entretenus pour rester en bonne santé. Couper leurs branches mortes, malades ou inutiles permet d’assurer leur longévité. Des raisons de visibilité ou de sécurité peuvent contraindre les propriétaires d’arbres à les élaguer.

Pourquoi élaguer vos arbres ?

Se débarrasser du bois mort, des rameaux et brindilles superflus protège les arbres des maladies et infections d’insectes. La sève circule mieux et produit un bois et une végétation de meilleure qualité.
En tant que propriétaire d’un arbre, vous avez le devoir de l’élaguer dans les cas suivants :

  • Lorsque les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux dépassent chez vos voisins selon l’Article 673 du Code civil. Ils ont le droit de couper les racines, ronces et brindilles jusqu’à la limite de séparation.
  • Lorsque vos plantations sont à moins de deux mètres des voies communales. L’article R. 116-2 5 ° du Code de la voirie routière prévoit une amende aux contrevenants.
  • Lorsque vos arbres et haies débordant sur les chemins ruraux empêchent la visibilité ou le passage. L’obligation d’élagage est régie par l’article D. 161-24 du Code rural et de la pêche maritime. Sachez que vous êtes civilement et pénalement responsable en cas de dommages causés aux biens et aux personnes.
  • Lorsque les branches de vos arbres touchent des fils électriques ou de télécommunication. Les travaux d’élagage près des fils électriques doivent être impérativement réalisés par EDF ou l’opérateur d’énergie.
  • Lorsque votre arbre touche votre habitation ou lorsque sa chute menacerait des biens ou réseaux aériens.

Quand élaguer vos arbres ?

En théorie, il faut tailler vos arbres pendant leur période de repos végétatif. C’est-à-dire lorsque leur croissance s’arrête pour se régénérer, au moment où leurs feuilles tombent. La période d’élagage varie selon l’essence de l’arbre et le type de taille. Élaguez impérativement en dehors des vagues de grands froids ou après les gelées hivernales.
Vous pouvez tailler vos feuillus et résineux en vert, c’est-à-dire en pleine végétation. La taille raisonnée en respectant la nature de l’arbre peut se pratiquer toute l’année. Les tailles d’entretien ne sont cependant pas recommandées lors de fortes chaleurs.

Les différentes techniques d’élagage

Pour la taille des arbres, on distingue deux catégories : la taille douce, ou raisonnée, et la taille sévère. Une formation est indispensable pour savoir quelle technique d’élagage utiliser, et à quel moment élaguer.

La taille raisonnée

La Société française d’Arboriculture (SFA) favorise les techniques d’élagage respectueuses de l’intégrité des arbres. Les tailles doivent répondre à un besoin de formation, d’ornement, d’entretien ou de fructification. Le but est de réduire la surface des plaies et permettre leur cicatrisation plus rapidement. On parle alors de taille douce ou raisonnée.

La particularité de l’élagage en hauteur

Seul un élagueur professionnel a la formation requise pour élaguer les arbres en hauteur. Il dispose d’un EPI et du matériel adapté pour tailler et abattre en toute sécurité. L’élagueur grimpeur utilise notamment une corde pour grimper.
Au préalable, il étudie l’arbre pour déterminer quelle est la technique d’élagage à utiliser. La pratique des techniques d’élagage en hauteur est très impressionnante. Des démonstrations et championnats permettent d’apprécier les compétences de l’élagueur grimpeur.
Au lieu de grimper, l’entreprise d’élagage peut utiliser selon les cas une nacelle, une perche télescopique, voire un drone.

La taille de formation

La taille de formation est adaptée aux jeunes arbres, principalement les feuillus et les fruitiers. Cette technique d’élagage permet de façonner l’arbre à la forme voulue quand il atteindra sa maturité.

La taille d’entretien

La taille d’entretien concerne les arbres matures. L’élagage a pour mission de renforcer, préparer la reprise de la croissance ou éclaircir l’arbre.

La taille de fructification

La taille de fructification s’opère sur les arbres fruitiers selon la variété, à l’automne ou à la fin de l’hiver. Son but est d’obtenir des fruits de qualité en grande quantité suite à la pollinisation des fleurs.

La taille sévère

Réservée à des opérations de sauvetage ou d’abattage des arbres, la taille sévère doit être ponctuelle. Les branches charpentières sont parfois coupées lors des tailles de réduction. L’arbre est sévèrement réduit en coupant toutes les branches pour ne laisser que le tronc. On parle alors d’émondage.
Jusqu’aux années 1980, les arbres subissaient systématiquement des tailles sévères. Ces mauvaises pratiques d’élagage mutilent les arbres, n’étant plus alors en mesure de cicatriser. Les plaies ouvertes favorisent la prolifération d’infections du bois conduisant à la mort de l’arbre. Les associations d’arboriculteurs comme la SFA contribuent à défendre de meilleures pratiques.

Paysagiste en France : conseils en jardinage