Comment créer un poulailler dans mon jardin ?

Élever des poules est de plus en plus répandu auprès des particuliers. Quoi de mieux que de se réveiller tous les matins et d’avoir des œufs frais à disposition ! Mais avant d’acheter vos poules, il faudra d’abord passer par la case de la construction de leur abri, le poulailler. Dans cet article, nous vous présentons les informations importantes à savoir sur la fabrication d’un poulailler afin d’offrir les meilleures conditions de vie à vos poules !

Ce qu’il faut savoir avant de fabriquer un poulailler

Pour que vos poules s’épanouissent pleinement dans leur poulailler, de nombreux critères sont à prendre en compte avant de se lancer dans sa fabrication.

Les avantages d’avoir un poulailler

Avoir un poulailler chez soi est source de nombreux avantages au quotidien :

  • Vous aurez des œufs frais sans avoir à vous déplacer ;
  • Les poules peuvent avoir le rôle d’un composteur. Ces dernières pourront se nourrir des restes de vos déchets alimentaires ;
  • Vous pouvez utiliser leurs excréments comme engrais naturel ;

La loi concernant la fabrication d’un poulailler

En France, la construction d’un poulailler est encadrée, que ce soit par rapport à la structure mais aussi vis-à-vis du bien-être des animaux.

Tout d’abord, concernant la taille de l’abri :

  • En dessous de 5m², aucune autorisation de travaux ne sera nécessaire ;
  • Entre 5m² et 20 m², il est obligatoire de demander une autorisation de travaux auprès de la mairie ;
  • Au-dessus de 20m², vous devrez faire la demande d’un permis de construire.

Pour les poules, le nombre d’animaux que vous pouvez posséder est réglementé. Vous serez ainsi limité à 50 individus. Au-dessus de cette limite, vous serez considéré comme une exploitation agricole et vous serez dans l’obligation de déclarer votre activité.

Élever des poules dans votre jardin, c’est aussi respecter votre voisinage, tant au niveau du bruit généré par les volatiles que concernant les odeurs dégagées.

L’espace de vie

Le poulailler devra, bien sûr, être adapté aux nombres de poules que vous souhaitez élever. Trop d’individus dans un espace restreint pourra entraîner des bagarres de territoire ainsi qu’une accumulation d’excréments et de bactéries. Vos poules auront donc beaucoup plus de chance de tomber malade.

Il est donc conseillé d’avoir un minimum de 1m² par poule, même si un espace de 2m² est largement recommandé pour leur épanouissement. Plus vos poules auront de l’espace, plus elles seront heureuses et pondront des œufs frais.

Pour l’emplacement de votre poulailler, celui-ci ne devra pas être placé directement sous le soleil ou dans des zones de courant d’air. Pour éviter les inondations et l’accumulation d’humidité, la structure devra être surélevée (sur plateforme ou pilotis).

Les matériaux de construction

Lors du projet de construction du poulailler, il faudra réfléchir en amont au choix du matériau. Pour la structure, vous aurez le choix principalement entre le bois et le béton.

  • Le bois a l’avantage d’être facile à travailler. Le bois contreplaqué, en plus d’être accessible niveau prix, il sera plus facile pour mettre en place les fenêtres et les grilles d’aération.
    C’est aussi un matériau très isolant, vos poules n’auront ainsi ni trop chaud, ni trop froid ;
  • Le béton est aussi un matériau adapté à la construction d’un poulailler. Il offrira une structure plus solide que le bois. Cependant, le béton demande une installation plus complexe et les ouvertures seront indispensables pour qu’il ne fasse pas trop chaud.

Pour le toit du poulailler, celui-ci devra être suffisamment solide pour résister aux intempéries. Vous pourrez utiliser par exemple : de la tôle ondulée, du polycarbonate ou encore du bois.

Les accessoires indispensables du poulailler

Pour assurer le bien-être de vos poules, le poulailler est divisé en deux espaces : l’abri et l’enclos. Le premier sera l’endroit où les poules pondront et vivront, tandis que le deuxième est celui où elles se promèneront.

Pour la partie abri, vos poules auront besoin des équipements suivants :

  • Un perchoir : c’est l’endroit où la poule se reposera. Il doit être installé à une hauteur comprise entre 30 et 70cm. Les perchoirs devront tous être à la même hauteur afin d’éviter les rivalités entre poules ;
  • Des pondoirs : comme son nom l’indique, le pondoir permet à la poule de pondre et de couver son œuf. Il est recommandé d’en avoir un par poule. Placez-le de préférence au-dessus du sol et en dessous des perchoirs. Prévoyez aussi d’installer une trappe ou un tiroir afin de récupérer les œufs ;
  • Des mangeoires et des abreuvoirs : privilégiez l’acier inoxydable pour éviter la rouille et pour faciliter leur entretien ;
  • Une ouverture :  celle-ci devra être équipée avec une rampe ou une petite échelle pour que les poules puissent sortir dans l’enclos
  • Une ventilation : elle est essentielle afin d’éviter les mauvaises odeurs et pour renouveler l’air.

Il est aussi important d’ajouter un enclos à votre poulailler. Cet espace extérieur offrira à vos poules la possibilité de gambader. De préférence, optez pour du grillage à petites mailles pour protéger l’enclos face aux attaques de prédateurs (renards, chats…). Le sol devra être, quant à lui, de préférence en terre, pour que les poules puissent gratter le sol à la recherche d’insectes et de vers de terre.