Moderniser une clôture pré-existante

Une clôture en béton, surmontée de barreaux en fer forgé est sans doute très robuste pour résister aux chocs et pour sécuriser la propriété.

Toutefois, votre clôture est assez délabrée et son aspect actuel est loin d’être esthétique. Il est alors grand temps de mettre au goût du jour une clôture ancienne. Comment embellir une clôture ?

Avant tout, n’hésitez pas à profiter de l’aide d’un spécialiste pour toute rénovation ou construction de clôture.

Comment s’y prendre pour mettre au goût du jour une clôture ancienne

Votre vieille clôture en béton a bien besoin d’un coup de neuf car vous n’appréciez plus l’aspect sombre du béton et des barreaux avec lesquels elle a été conçue. Vous pouvez alors recourir aux conseils de paysagiste pour la rénovation d’une clôture. Ce spécialiste est qualifié pour habiller une clôture existante. La première suggestion qu’il vous apportera sera de mettre au goût du jour une clôture ancienne à l’aide de végétaux si vous êtes, peu ou prou, passionné d’écologie et de nature. C’est d’ailleurs la solution la plus économique pour habiller une clôture existante sans la démolir, ni modifier sa structure initiale et sa vocation d’ordre sécuritaire. Ainsi, tout en gardant sa conception de clôture en béton, votre clôture changera totalement de look lorsqu’elle sera habillée d’une végétation luxuriante grimpante ou drue, à la manière d’une haie. Ainsi, habiller une clôture existante est un jeu d’enfant pour ce spécialiste compétent en la matière. L’objectif est d’abord de cacher les vieux barreaux et de préserver, par la même occasion, la discrétion et l’intimité dans votre propriété.

Sélectionner les plantes pour embellir une clôture

Il sera plus aisé d’habiller la clôture pré-existante à la manière d’une haie, que de créer une haie végétale. En effet, les plantes bénéficieront d’un support convenable, constitué du mur en béton et des barreaux métalliques qui le surmontent. Le choix du spécialiste porterait ainsi sur les plantes grimpantes, telles que le lierre, le rosier, les clématites, l’acacia, ou encore les chèvrefeuilles? qui vont couvrir progressivement la partie supérieure de la clôture en grimpant sur les barreaux. Pour la partie inférieure, le but est d’habiller une clôture existante en béton d’une végétation à feuillage persistant, telle que le cyprès ou le thuya dont les jeunes plants seront mis en terre au pied du muret en béton. Ces plants vont finir par constituer une haie qui va recouvrir le béton. Il vous restera à tailler cette haie aux moments opportuns. D’autres espèces végétales peuvent également servir à embellir une clôture ancienne. Si vous désapprouvez l’association de plantes, vous pourrez adopter une seule espèce pour moderniser votre clôture. Le spécialiste des végétaux vous conseillera dès lors une haie végétale d’arbustes, de houx ou d’aubépines pour cacher ou donner un nouveau visage à votre ancienne clôture.

Entretenir et mettre au goût du jour une clôture ancienne

Si vous n’êtes pas de ceux qui approuvent une clôture végétale, vous pourrez toujours vous tourner vers l’entretien de votre ancienne clôture en demandant l’avis d’un spécialiste au sujet des manières de repeindre la clôture en fer, ou encore d’ajouter des motifs, ou remplacer les barreaux de fer par de l’acier, de l’aluminium ou de l’inox, entre autres, pour adopter le style moderne et plus tendance. Quant aux vieux murs en béton de la clôture, il est temps de moderniser en les couvrant d’un carrelage de pierre naturelle, par exemple, qui conférera non seulement un surplus de solidité et de résistance aux intempéries et aux chocs, mais également plus d’esthétique et d’élégance à toute la structure.

Paysagiste en France : conseils en jardinage