Monter une serre en verre ou en PVC

Cet abri translucide (chauffé ou pas) vous permet de cultiver des fleurs exotiques ou de récolter des fruits et des légumes hors saison. Pour installer cet équipement dans son jardin, on a le choix entre deux matières qui présentent chacune leurs avantages : le verre et le PVC.

Quel que soit votre choix, il faut veiller avant tout à faire installer votre serre sur un terrain bien plat et ensoleillé, avec une exposition plein Sud. Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour que le résultat soit optimal. Si votre serre de jardin est très volumineuse, une déclaration de travaux peut être nécessaire. Le choix du matériau est affaire de préférences … et de budget ! Toutefois, pour une serre de jardin en verre adossée à votre maison, il existe un danger en cas de chute de tuiles ou de plaques de neige depuis le toit. Par ailleurs, ce matériau a beaucoup de qualités.

Faire fabriquer une serre en verre

Pour éviter l’éventuel risque du verre brisé, vous pouvez opter pour sa version endurcie. Il s’agit du verre trempé, à privilégier pour les parois de la serre et pour sa porte. Cette précaution s’impose si vous avez des enfants en bas âge qui jouent souvent près de la serre. Le verre feuilleté est également une alternative intéressante qui fait moins de dégâts quand il est cassé. En règle générale, le verre pour serre est disponible en carreaux de 60 x 60 cm pour 3 mm d’épaisseur. Il est préférable de choisir une ossature en acier. Ce verre est traité pour résister aux rayures, à l’usure, à l’acidité de la pluie et aux produits de nettoyage. Parmi tous les revêtements disponibles pour une serre de jardin, le verre est celui qui s’entretient le plus facilement. En plus, chaque carreau est remplaçable le cas échéant. Ce verre filtre les UV mais laisse la lumière du jour offrir ses bienfaits aux cultures.

Installer une serre en PVC

Moins lourd que le verre, le PVC ne nécessite pas forcément une structure très robuste. Cet avantage vous empêche par conséquent de choisir le PVC pour une serre de grandes dimensions. Parmi ses atouts, ses caractéristiques isolantes sont reconnues. Le PVC permet de réduire la condensation due à la chaleur intérieure. Son prix de revient s’avère aussi très intéressant par rapport aux autres matériaux. En moyenne, le PVC coûte 20% de moins que l’aluminium. Comparé à ce dernier, le PVC dure moins longtemps et il se ternit au fil des mois. L’esthétique est en effet le point faible du PVC. Il est en outre impossible de le peindre pour améliorer son aspect. Par contre, comme le verre, il se nettoie très aisément. Il suffit d’un ou deux lavages à l’eau savonneuse chaque année. Les parois d’une telle serre, en polycarbonate, sont également prévues pour résister aux effets nocifs des UV avec une épaisseur de 4 mm. On peut l’équiper d’une lucarne et d’une porte battante.

Paysagiste en France : conseils en jardinage