Quel pavage choisir pour son jardin ?

Le pavage est un assemblage de pavés que l’on utilise en principe pour habiller les sols extérieurs. Il peut s’agir d’un accès à l’entrée de la maison, des abords d’un bassin, d’une cour, d’une allée, ou tout autre surface de terre que l’on souhaite rendre propre et praticable.

L’atout des pavés pour son jardin réside dans un embellissement, un aménagement qui apporte une plus-value à un bien immobilier. Pour ce faire, vous disposez de différents types de pavés, tels que ceux :

  • en pierre taillée ou reconstituée ;
  • en béton ;
  • en bois ;
  • en argile cuite.

Vous trouverez même des pavés de verre pour l’extérieur présentant l’avantage d’un éclairage par le sol. Une originalité aussi décorative que pratique qui peut fonctionner au solaire.

Le pavage, tout un art

Vous avez décidé de réaliser une allée en pavés ? Sachez que le pavage se pose sur un lit de sable ou une chape de mortier, selon que vous avez choisi un modèle :

  • d’autobloquants, qui s’enclenchent les uns dans les autres ;
  • de pas japonais, à espacer harmonieusement ;
  • de pierre taillée, à pose régulière, en arceaux, mosaïque, queue de paon ;
  • de moulés et cuits, agencés à bâton rompu, par exemple ;
  • de bois debout.

Chaque technique et son matériel étant spécifiques, faites appel à un maçon professionnel ou un paveur spécialisé, et vous aurez l’assurance d’une réalisation dans les règles de l’art. Sur certains types de pavés, le joint s’avère indispensable pour rendre l’ensemble solidaire. Car il n’y a rien de plus désagréable qu’un pavage qui manque de stabilité, dans lequel on s’entrave ou sur lequel il est difficile de rouler, avec une poussette, un deux-roues, par exemple.

Savez-vous poser des pavés ?

La pose de pavés pour son jardin dépend du matériau et du rendu souhaité, selon un aspect pratique ou esthétique, voire artistique. Quoi qu’il en soit, les règles de la mise en place de pavés comprennent 8 étapes indispensables :

  • délimiter la surface à couvrir à l’aide de piquets et de ficelle tendue ;
  • décaisser une couche de terre d’au moins 15 centimètres ;
  • créer l’assise en étalant sable et gravier, à damer et, le cas échéant, recouvrir de géotextile ;
  • étaler du sable sur 5 centimètres d’épaisseur et vérifier le niveau ;
  • placer les pavés à 1 centimètre d’écart en respectant la planéité ;
  • couler du mortier sur les côtés ou caler avec des bordures ;
  • tasser à l’aide d’une dameuse ;
  • combler les joints avec du sable ou du mortier.

A chaque espace son pavé

Pour choisir le modèle de pavés pour son jardin, il convient d’en définir sont utilisation. Optez pour celui qui offre la surface la plus plane, dans le cas d’un coin repas avec table et chaises, ou autour de la piscine où l’on marche pieds nus. Sur le tracé menant au garage, posez un pavage à relief, les pneus accrocheront mieux en cas de verglas. Vous tiendrez compte également de son entretien. Sous des pavés à joints de sable, vous aurez prévu un feutre géotextile qui vous évitera des séances fastidieuses de désherbage et vous ne pourrez pas utiliser un jet haute pression pour le nettoyer. Sur les plus résistants, un balai brosse et un détergent vous aideront à venir à bout des taches. N’hésitez pas à prendre conseil auprès du vendeur sur toutes ces questions.