En permaculture, quelles sont les associations de légumes bénéfiques ?

Dans un jardin biologique et particulièrement en permaculture, les pesticides sont proscrits. Pour remplacer toute intervention chimique, les jardiniers associent les plantes entre elles. Basée sur l’observation et de nombreux essais, cette méthode a fait ses preuves. Intéressons-nous aux associations de légumes en permaculture. Tomate, chou, carotte ou pomme de terre, quels sont leurs compagnons de culture ?

Les associations de légumes ou le principe du compagnonnage

Les associations de légumes et de plantes en général portent un nom : le compagnonnage. Cette pratique ancestrale, basée sur l’observation, nous apprend que certaines plantes cultivées ensemble ont un effet bénéfique les unes envers les autres. Associer, elles deviennent des compagnes.

Quels sont les bénéfices ?

Les bénéfices des associations de légumes s’observent par :

  • des substances excrétées par les racines ;
  • une protection face aux maladies ou répulsif face aux insectes ravageurs de certaines plantes ;
  • une occupation optimisée de l’espace en profondeur, en hauteur ou en linéaire : par exemple associer le maïs avec le haricot ou le potiron ;
  • un enrichissement naturel du sol : les pois ou les haricots puisent l’azote de l’air pour le restituer au sol ;
  • une association de culture avec des plantes à cycle court et à cycle long comme la carotte et le radis.

L’association dite des « 3 soeurs »

Expérimentée par les civilisations sud-américaines, l’association des « 3 soeurs » repose sur la culture de 3 légumes complémentaires dans un même espace du jardin. Il s’agit du maïs, des haricots grimpants et des courges.Selon le principe des étages, le maïs sert de tuteur naturel aux haricots. Les haricots captent l’azote et le restituent aux autres légumes. Les courges, qui poussent au plus près du sol, servent de paillage et maintiennent l’humidité de la terre. La courge qui supporte mal le soleil est protégée par ses compagnons des étages supérieurs.

Cinq exemples de légumes à associer

Dans un jardin potager bio ou en permaculture, vous pouvez choisir des légumes alliés qui vous dispensent de l’utilisation de pesticides ou d’engrais. Mais sachez que les espèces ont aussi de mauvais compagnons. Voyons quels compagnonnages sont envisageables avec la tomate, la carotte, les choux, la courgette ou encore la pomme de terre.

Quel légume à côté des tomates ?

Pour favoriser la croissance et la productivité des pieds de tomate, placez-les à côté de légumes tels que le chou (excepté le chou-rave), le céleri, la laitue, la carotte, l’asperge, l’épinard, etc.
Le chou et la tomate sont de bons compagnons. Leur association éloigne les insectes comme la piéride, la mouche et les altises. La laitue, placée entre les pieds de tomate, est récoltée avant que l’espace ne manque au bon développement des tomates.La salade couvre le sol autour des tomates et améliore les rendements. Le persil stimule la croissance de la tomate. L’ail, le basilic et la ciboulette empêchent la survenue du mildiou.
A contrario, ne plantez pas la pomme de terre, le poivron, l’aubergine, le concombre ou le fenouil à côté des tomates. Ces légumes sont vecteurs de maladies (mildiou). Évitez également la proximité de la betterave.

Quel légume planter à côté des carottes ?

Les associations de légumes qui conviennent aux carottes sont la tomate, les endives, les pois, le céleri, le fenouil, le persil, les haricots et la salade comme la laitue. La proximité de ces légumes favorise la croissance et le rendement de la carotte.
La mouche est la grande ennemie des cultures de carotte. Pour s’en prémunir, associer aux carottes toutes les plantes de la famille des Alliacées comme l’ail, l’échalote, l’oignon ou encore le poireau. Leur forte odeur est un répulsif naturel et efficace contre la mouche de la carotte. La carotte aide à son tour les oignons en favorisant leur croissance et le poireau en éloignant la teigne du poireau.
Éloignez vos carottes de la betterave et de la menthe.

Quelle association avec les choux ?

Les associations de légumes utiles à la famille des crucifères sont la salade (laitue, mâche, etc.), la tomate, le céleri, la fève, les pois et les haricots. Ces légumes favorisent la croissance des choux.
La laitue aime la terre fraîche et riche comme le chou. Comme elle se récolte rapidement, le chou a l’espace nécessaire à sa croissance. L’odeur des tomates semble avoir un effet répulsif sur les chenilles ennemies des choux. Les cultures de choux profitent de l’azote restitué par les haricots et les pois.
Avec la culture du chou, évitez la proximité du fraisier, du radis et du radis noir.

Quel légume à côté des courgettes ?

Les compagnons de culture de la courgette sont les alliacées comme l’ail, l’oignon, l’échalote. Ils protègent la courgette des maladies cryptogamiques.
Les légumineuses comme les pois ou le haricot peuvent être plantés au plus près de la courgette fertilisée par l’azote qu’ils captent. Pour éloigner les pucerons et la punaise de la courgette, pensez aux fleurs de capucine et aux oeillets d’Inde. Le basilic protège la courgette de l’oïdium. Le thym éloigne les limaces.
Gardez-vous de planter près de ce légume le concombre vecteur de maladies.

Quel légume à côté des pommes de terre ?

L’association d’autres légumes ou plantes avec la pomme de terre sont bénéfiques à sa croissance. N’hésitez pas à lui associer les choux (excepté le chou-fleur), les haricots à rames, les pois, le céleri, la fève ou l’ail.
Au potager, l’insecte ennemi des pommes de terre est le doryphore. Pour l’éloigner de vos plants, vos alliés seront l’aneth, la bourrache, le lin ou la coriandre. Leur odeur fait fuir ce ravageur.
Les pommes de terre ne s’entendent pas avec l’aubergine, le concombre, la tomate, la courgette, l’oignon ou le maïs. Pensez à les éloigner de vos cultures.

Au potager, associer des fleurs aux légumes, comme le souci ou la capucine, préservent les légumes d’attaques de pucerons. Les fleurs embellissent votre jardin et elles évitent aussi la prolifération des herbes indésirables. Comme les plantes aromatiques, leur odeur détourne les insectes des légumes. Les fleurs attirent les insectes pollinisateurs. À vous maintenant d’observer, de tester et de planter pour que votre potager bénéficie des meilleurs compagnons de croissance.