Installer une piscine en kit

Créer une piscine en dur dans son jardin implique généralement des démarches et procédures administratives et fastidieuses.

Pour vous épargner de cette peine, une seule alternative, la piscine en kit. Les éléments essentiels à savoir à ce sujet.

Qu’est-ce qu’une piscine en kit ?

Par rapport à un bassin en dur, celui en kit s’avère plus facile et plus rapide à installer et sa pose ne requiert aucune procédure administrative. Quoi qu’il en soit, sa mise en place doit être conforme aux instructions du fabricant afin qu’elle réponde parfaitement à vos attentes. Elle requiert alors de la méthode et une bonne concentration aux consignes de montage. À la manière d’un jeu de construction, ce modèle est caractérisé par un ensemble de plusieurs éléments et pièces à assembler et à monter.

Ces éléments sont constitués de panneaux en acier, assemblables et démontables, avec un doublage isolant. Ils sont accompagnés de boulons, de vis et écrous ainsi que de tous les petits éléments qui permettent l’assemblage, de manière à assurer l’étanchéité de l’installation. De manière générale, le lot est livré avec un manuel de guide de montage et de recommandations du fabricant.

L’emplacement idéal de votre piscine en kit

Le choix de l’emplacement du bassin est primordial si vous voulez bénéficier de tous les bienfaits de votre bassin de nage.

  • D’abord, optez pour un endroit ensoleillé, mais sans pour autant être ombragé par les arbres de votre jardin. C’est, d’ailleurs, la condition commune à tous les différents types de piscine enterrée si vous souhaitez que l’installation vous donne entière satisfaction.
  • Ensuite, le site d’emplacement devrait être plat de préférence afin d’éviter d’entreprendre des travaux supplémentaires de terrassement. La structure doit en effet être enterrée.
  • Tracez alors la forme du bassin, en vous référant minutieusement aux consignes du manuel. Veillez à laisser une marge de 50cm sur tout le périmètre
  • Commencez à creuser à l’aide d’une pelle suivant les dimensions et la profondeur indiquées. La profondeur standard est de 1,24 m. En cours des travaux de fouille, si vous rencontrez des trous dans la terre ou encore des irrégularités, rectifiez-les ou tassez-les à l’aide de mortier en béton maigre de manière à obtenir une assise bien plate. La surface de la fosse devra être en mesure de supporter le poids des panneaux, sans qu’il n’y ait risque d’effondrement.

Assemblage

L’assemblage succède aux travaux de fouille. Les panneaux d’acier et les jambes de force seront alors assemblés à l’aide des boulons tout en vous assurant de leur aplomb et de leur horizontalité, tout en veillant à préserver la forme de la structure. Les panneaux seront disposés, toujours selon les instructions. Positionnez en même temps les escaliers du bassin ainsi que les espaces destinés au réseau du système d’évacuation et d’adduction d’eau. Remplissez les vides à l’aide de mortier étalé avec une taloche. Fixez les panneaux isolants à l’aide d’un adhésif armé fourni et enfin, fixez le tapis de revêtement du sol avant d’étaler le liner.

Enfin, veillez à équiper la structure d’accessoires de plongée tels que plongeoirs, plots, rampes… sans oublier le circuit électrique. Ces accessoires sont vendus en option. Mais avant de mettre l’eau à votre piscine en kit, vous ne devriez pas oublier de prévoir d’équilibrer et de traiter l’eau. Des produits appropriés sont vendus dans le commerce pour ce faire. Recourez alors aux services de professionnels pour vous conseiller sur les produits les mieux adaptés à ce faire.

Paysagiste en France : conseils en jardinage