Pourquoi choisir une piscine naturelle ?

Une piscine donne du cachet, de l’élégance et de l’esthétisme à une propriété. Les occupants des lieux bénéficient aussi du bienfait de ce bassin. La piscine naturelle, dont les bienfaits sont loués par tout le monde, est au goût du jour.

Véritable alternative au bassin classique et conventionnel, elle permet d’obtenir des avantages considérables.

Une eau pure et saine

La salubrité de l’eau est exigée dans tous les lieux destinés à la baignade. Afin de garantir la valeur sure de cette eau, son traitement par des produits chimiques, dont le chlore, est inévitable dans les bassins classiques. Son principe se base sur la destruction de tout micro-organisme vivant pouvant évoluer dedans. Mais l’action du chlore ne se limite pas à l’eau du bassin. Ce produit nuit à la santé des baigneurs car il irrite les muqueuses nasales, les voies respiratoires et la gorge, pique les yeux qui deviennent rouges et stimule les allergies, notamment chez les asthmatiques. Il faut aussi savoir que la volatilité du chlore contribue à la destruction de la couche d’ozone. Contrairement au bassin classique, la piscine naturelle n’a pas besoin de traitement chimique pour préserver sa salubrité. La présence d’une cascade favorisant l’oxygénation de l’eau, des roches volcaniques et des galets servant de filtre, ainsi que des plantes suffit pour nettoyer, voire aseptiser, le bassin naturel. C’est à la fois économique et écologique.

Un esthétisme à nul autre pareil

Le rendu fourni par une piscine naturelle est d’une beauté imparable, égalisant, voire dépassant, le charme d’un lac privé. Quel que soit le style du jardin, ce bassin se fond toujours dans le paysage et apporte une touche de gaieté grâce à son design naturel qui, parfois, procure un air sauvage à l’ensemble. Aussi, ces types de piscine sont à choisir pour une ambiance zen. Elles sont facilement agrémentées d’une clôture végétale pour plus d’intimité en conservant le côté verdoyant. Une grande biodiversité de faune et de flore compose ce bassin, notamment dans la zone de lagunage. Des plantes ornementales, oxygénantes et épuratoires sont cultivées dans cette partie. En plus de leur rôle de filtre et de nettoyant, elles embellissent aussi le jardin et lui procurent un aspect authentique. Des animaux aquatiques, comme les grenouilles, peuvent également y élire domicile.

Pour passer l’hiver, ce bassin n’a pas besoin d’être recouvert de bâche, ni de travail particulier.

Moins d’entretien

Normalement, l’eau d’un bassin conventionnel doit être changée régulièrement. Ce n’est pas le cas avec une piscine naturelle puisque l’écosystème en son sein suffit largement à préserver la qualité de l’eau. Toutefois, l’enlèvement des feuilles et le récurage des filtres sont incontournables. Il en va de même de la taille des plantes et du nettoyage en profondeur à faire annuellement. Aucun achat de produits n’est nécessaire puisque tout se fait naturellement.

Des démarches allégées

La mise en place de ce type de bassin ne requiert aucune démarche compliquée. Pour une surface inférieure ou égale à 100 m², seule une déclaration au préalable des travaux est nécessaire. Ce dispositif n’est pas imposable, aucune taxe foncière, d’habitation ni d’aménagement n’est exigée.

Paysagiste en France : conseils en jardinage